Bientôt la nuit

juin 23, 2016

Même d’en bas, les idées peuvent venir

Classé dans : Uncategorized — bientotlanuit @ 9:48

Mardi dernier, j’ai participé à un nouvel incentive à Lisbonne. De manière générale, je perçois ce type d’événement comme une torture. Non que je ne me sente pas investi par mon travail, loin de là, mais je pense qu’il y a un temps pour tout. Pendant ma journée de travail, je suis une vraie machine de guerre, mais en fin de journée, je suis pressé de retrouver mes enfants. Mais évidemment, ne pas y participer aurait fait mauvais effet (et un tel refus peut se payer très cher, dans mon service), et j’y suis donc allé. Et en définitive, je n’ai pas eu à le regretter, car cela m’a beaucoup plu. Les animations proposées pendant le séjour étaient en effet fort concentrées sur la cohésion d’équipe, et m’ont fait découvrir certains de mes collègues sous un jour très original. Et même, pour certains, de percevoir en eux des qualités difficiles à déceler dans le cadre du travail. D’ailleurs, depuis cette escapade, il ne se passe pas un jour sans que j’échange quelques mots avec eux. Mais l’inverse s’est également produit : ceux que j’avais déjà du mal à supporter me semblent encore plus difficiles à supporter aujourd’hui. Une bonne partie des activités favorisait la créativité ìndividuelle, ce qui m’a, là aussi, bien intéressé. Je trouve que s’il y a bien une aptitude que les employeurs ne stimulent pas assez, c’est la créativité des salariés. En général, les rares tentatives allant en ce sens sont rapidement muselées par la hiérarchie, car trop compliquées à appréhender. Et parfois, ce musèlement va loin, puisqu’il se change de lui-même en auto-censure. Dans mon ancienne boîte, par exemple, j’ai souvent entendu mes collègues proposer des idées particulièrement innovantes durant la pause café ; leurs contributions auraient pu aidé au développement de l’entreprise, mais ils n’ont jamais pris la peine de les présenter à leur responsable, convaincus qu’ils étaient qu’ils allaient se faire envoyer promener. Et voilà comment les idées les plus prometteuses passent parfois à l’as, simplement parce qu’une direction anachronique étouffe le potentiel créatif. J’ai décidément bien apprécié cet incentive, car on y apprenait justement à partager ses idées. D’ailleurs, je vous mets en lien l’agence qui s’en est chargée, il s’agit de l’Agence Incentive à Lisbonne. Si vous cherchez à monter un tel événements avec vos collaborateurs, je lai trouvés à la fois efficaces et innovants.

44543143.png

juin 8, 2016

Des Néo-nazis contre Daech ?

Classé dans : Uncategorized — bientotlanuit @ 12:48

Le commandant du bataillon ukrainien “Azov” Andreï Biletski, connu pour son néonazisme affiché, s’est dit prêt à rejoindre la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis dans le but d’éradiquer l’Etat islamique (EI). “Nous sommes en mesure de dépêcher en Syrie notre légion internationale afin de donner un coup de pouce à la coalition anti-Daech”, a relevé le leader des néonazis ukrainiens, cité par le journal allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN). Les ultranationalistes ukrainiens, poursuit le journal, entretiennent de bonnes relations avec les Etats-Unis, le Pentagone ayant entraîné des troupes de l’Armée ukrainienne lors de l’escalade de la guerre dans l’est de l’Ukraine. Le bataillon prône également davantage de coopération entre l’Ukraine et la Turquie, étant donné que les relations bilatérales entre Moscou et Ankara se sont détériorées de façon importante suite à l’incident lié à l’avion russe abattu à la frontière syrienne par un bombardier turc. Le bataillon Azov est une unité paramilitaire spéciale formée de volontaires ukrainiens intégrée à la garde nationale ukrainienne. Il est placé sous le commandement du ministère ukrainien de l’Intérieur, et intégré aux “forces de défense” par l’Etat-major du pays. Les représentants de ce bataillon ont pris part le 13 juillet avec les militants du mouvement ultranationaliste Pravy Sektor (Secteur droit) à la fusillade de Moukatchevo. En janvier et février 2014, les membres de Pravy Sektor ont participé à des affrontements contre la police et à l’occupation illégale de bâtiments administratifs. En avril dernier, ils ont pris part à la répression du mouvement de protestation dans l’est de l’Ukraine. En novembre 2014, la Cour suprême de Russie a placé Pravy Sektor sur la liste des organisations terroristes.

La pensée et la religion

Classé dans : Uncategorized — bientotlanuit @ 12:47

Quelque irrésistible ascendant primordial que nous venions de reconnaître, en principe, à la philosophie théologique, en vertu de sa spontanéité caractéristique, chacun des motifs fondamentaux qui expliquent et justifient un tel empire intellectuel le montrent en même temps comme nécessairement provisoire, puisqu’ils consistent toujours à constater, à divers titres, la parfaite harmonie naturelle de cette philosophie avec les besoins propres à l’état primitif de l’humanité, et qui ne sauraient être les mêmes, ni par suite, comporter la même philosophie, quand l’évolution sociale est suffisamment développée. Le lecteur peut aisément reprendre, sous ce point de vue, toutes ces différentes considérations principales, et partout il reconnaîtra que, lorsqu’on en prolonge l’application générale jusqu’à un état social très avancé, elles constatent, non moins spontanément, l’indispensable décadence finale de la philosophie théologique, et l’urgent avénement de la philosophie positive: c’est même en cela que consiste surtout l’extrême délicatesse logique d’une telle argumentation, dont un esprit sophistique pourrait si facilement abuser pour nier dogmatiquement, d’une manière absolue, toute véritable utilité quelconque de la philosophie théologique, à l’éternel détriment de la science historique, dès-lors radicalement impossible. En ayant d’abord égard à la destination intellectuelle, on trouvera constamment, en un sujet quelconque, que l’ascendant spontané de la philosophie théologique, après avoir exclusivement déterminé le premier éveil de notre intelligence, et présidé même à ses progrès successifs tant qu’aucune philosophie plus réelle n’était encore devenue suffisamment possible, a dû nécessairement finir par tendre partout à la compression de l’esprit humain, depuis que son antagonisme radical avec la philosophie positive a pu commencer à se caractériser nettement. De même, dans l’ordre moral, il est au moins aussi évident que la confiance consolante et l’active énergie, si heureusement inspirées, au premier âge de l’humanité, par les illusions d’une telle philosophie, ont graduellement tendu à se changer, en dernier lieu, sous son empire trop prolongé, en une terreur oppressive et une langueur apathique, dont les exemples ne sont que trop communs, à partir du moment où, sa prépondérance s’étant trouvée compromise, elle a dû retenir au lieu de pousser.

generiert in 0.079 Seconds. | Powered by Blogvie.com



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 14 articles | blog Gratuit | Abus?